La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Vanessa & Christophe - (France - juin 2003)

Bonjour à tous,

Voilà après avoir lu tous vos témoignages, je me décide enfin parler un peu de ce que je vis depuis bientôt 2 ans 1/2.

J'ai 26 ans et mon mari 28, nous nous sommes mariés en juillet 2000 et pour nous tout semblait ancré dans une logique : mariage, enfants (3 minimum), tout semblait déja programmé. Seulement après l'arrêt de ma pilule, je me suis retrouvée avec des cycles très long pour enfin finir plus de cycle du tout, c'est là que je me suis décidé à consulter. Le diagnostic : dystrophie des ovaires, donc pas d'ovulation. Commence alors les courbes de température, qui dépriment plus que tout car l'on ne peut s'empêcher de se comparer à la courbe témoin.

Vient ensuite la stimulation au Clomid associé par la suite avec du Gonal F et cela pendant plus de 8 mois à raison d'une stimulaton par mois et avec pour toute réponse à nos angoisses sur le peu de réussite du traitement : "chez des personnes fertiles, il n'y a que 25% de réussite alors dans votre cas...".

Ayant entendu parler d'un centre AMP non loin de chez nous j'ai dû faire le forcing pour que mon médecin veuille bien me faire une lettre récapitulative en vue de ma première consultation. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis que celle-ci ne faisait que 2 lignes pour 21 mois de traitement.

Aujourd'hui je suis en traitement par insémination, je viens de découvrir que celle-ci a été un echec, avec en plus une avance de mon cycle de 4 jours (idem à la première insémination) et pour laquelle je n'ai pas plus d'explication, ce qui m'angoisse encore plus.

J'espère avoir un jour l'occasion de vous annoncer un heureux évènement et en tout cas merci de m'avoir permis de m'exprimer et de pouvoir encore le faire.

Vanessa

Mars 2004

Bonjour,

Un peu de nouvelles ! En octobre, suite à une quatrieme insémination, le miracle se produit, je suis enceinte, malgré l'angoisse tout ce passe bien mais à l'echographie de la 12éme semaine, le médecin nous annonce que le foetus a un retard de croissance de 3 semaines et que sont coeur ne bat plus, alors là tout s'ecroule. Hospitalisation la semaine de Noël, et plus rien, tout notre bonheur venait de s'envoler en 5 minutes. Depuis je vis dans l'angoisse d'une part que cela n'arrive plus jamais et d'autre part que si une nouvelle grossesse s'annonce celle-ci se solde de nouveau par une fausse couche.

J'essaie tant bien que mal de reprendre le dessus mais ce n'est pas facile, heureusement que mon mari est là!!

Merci beaucoup pour ce site et plein de courage à tout le monde.

Vanessa et Christophe


Décembre 2004

Bonjour,

Après un petit break de quelques mois pour remettre mes idées en ordre, je vous donne quelques nouvelles. Suite à ma fausse-couche de décembre 2003, nous avons décidés de recommencer les traitements. Bilans sanguins, examens pour eventuellement trouver une raison qui aurai pu justifier l'arrêt de ma grossesse, de nouveau le stress dans l'attente des résultats... et aprés un échec en mai 2004 , on décide en accord avec le médecin de tentez la dernière insémination avant de passer à la FIV, et surprise en juillet je découvre que celle-ci a fonctionnée et que je suis enceinte!!!! Actuellement, je viens de débuter mon sixième mois et nous attendons une petite fille pour le mois d'avril.

Voilà c'etait juste un petit mot pour dire à tout le monde de ne pas perdre espoir et que quel que soit le chemin parcouru, quand le résultat est là, le reste n'a plus d'importance.

Bon courage à toutes et ne perdez pas l'espoir.

Vanessa


mars 2005

Bonjour à toutes,

Je voulais vous annoncer la naissance de ma fille le 9/03/2005, elle s’appelle Léane et elle se porte comme un charme. Elle est née à 36 semaines, après une grossesse sans problème e t un accouchement sans péridurale qui a duré 456 minutes !! Eh ! Oui, elle s’est dit : "¨Papa et maman m’attendent depuis si longtemps que je vais me dépêcher de venir !".

En tout cas je voulais donner un peu d’espoir, oui la procréation assistée marche, il faut juste être patient mais tout est oublié une fois que vous avez votre petit bout dans les bras et vous êtes même prête à recommencer !

Bon courage à tous et à bientôt.

Vanessa et Christophe


Leur écrire

Pour les termes médicaux, nous vous invitons à consulter le lexique.