La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

La stérilité

La stimulation ovarienne

Le cycle de la femme est réglé par des hormones sécrétées par deux glandes endocrines : l'hypothalamus et l'hypophyse. Ces deux glandes ont pour action de sécréter des hormones indispensables dans l'ovulation. Un traitement médicamenteux viendra pallier à cette insuffisance et permettre l'ovulation.
On utilise ce type de traitement pour soit induire une ovulation puis une fécondation qui entraînera une grossesse, soit pour préparer le corps à une fécondation in vitro.
Ce traitement se fait soit par voie médicamenteuse, soit par voie injectable, soir par suppositoires.

La stimuation ovarienne > Protocole de traitement

La patiente subira soit une prise médicamenteuse, soit plusieurs injections permettant de stimuler la phase folliculaire, lors d'une période déterminée de son cycle. Durant cette période, elle devra passer plusieurs échographies endo-vaginales afin de détecter la présence de follicules ainsi qu'une prise de sang quotidienne afin de connaître le taux d'oestrogènes.
Plusieurs échographies et prises de sang seront nécessaires durant la phase de maturation des follicules (entre 10 et 15 jours). le taux d'oestrogène ou oestradiol doit être supérieur ou égal à 250 et la taille normale des follicules doit située entre 16 et 18 mm.
Lorsque les follicules sont mûrs, l'on injectera des gonadotrophines chorioniques, hormones permettant l'ovulation. Cette ovulation doit survenir dans les 48 heures après cette injection. on conseillera au couple d'avoir des rapports sexuels la veille, le jour même et le lendemain de l'ovulation pour favoriser la fécondation, soit de venir à l'hôpital pour la ponction ovocytaire dans le cadre de l'assistance médicale à la procréation..

Suite au traitement, quelques douleurs pelviennes peuvent survenir, ne pas hésiter à contacter son médecin si elles augmentent en intensité. Mais il faut savoir que ces douleurs sont "normales" à cause de la stimulation des ovaires qui "travaillent "plus que la normale.
Quelques effets indésirables peuvent survenir mais sans gravité, la surveillance médicale et le contact quotidien avec son médecin remédie à tous ennuis.
En raison du fort taux hormonal, la patiente peut avoir les mêmes symptômes qu'une grossesse, sans pour autant être enceinte. Quelques petits désagréments à observer et à résoudre si besoin est.

Au début de la procréation médicalement assistée, l'on avait tendance à réimplanter autant d'embryons fécondés, ce qui provoqua un "boom" des naissances multiples. Des couples ont eu jusqu'à 7 enfants d'un coup. Non sans danger pour la mère et pour les enfants et parce que cela provoque un problème d'éthique, il n'est réimplanté que deux embryons fécondés, voire 3 lorsque la femme est âgée de + de 35 ans et si elle le souhaite. Les embryons surnuméraires seront congelés.
Pour ce qui est de la prise orale de certains médicaments inducteurs de l'ovulation, type Clomid, il convient de bien savoir que des naissances multiples peuvent survenir, en général les grossesses sont gémellaires.

La stimulation ovarienne > Exemples de médicaments inducteurs de l'ovulation

- Clomid 50 mg (voie orale), Pergotime 50mg / 100mg (voie orale), Lupron (voie orale), Sérophène (voie orale)
- Puregon (voie injectable), Décapeptyl (voie injectable)

Ces médicaments sont sous prescription médicale et ne peuvent en aucun être pris sans une surveillance médicale.

Info +

Deux sites sites Internet en complément de cette page d'informations :
- Pharmacie Lynn Blouin
- Le B.I.A.M

Nota

Les informations contenues dans cette rubrique sont données à titre indicatif.
Il est conseillé de consulter un médecin pour de plus amples informations.
Merci de votre compréhension