La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Roselyne & Jérôme - (Allemagne - mars 2002)

Bonjour, je m'appelle Roselyne et je viens de découvrir ce site qui me rappelle bien des souvenirs. Comme beaucoup de témoignages que je viens de lire et qui ressemblent beaucoup au parcours et difficultés que mon mari et moi avons eu pour avoir nos bouts de choux.

Nous nous sommes rencontrés en 1993 et très vite nous avons parler d'avoir un bb mais voilà après 2 ans de vie commune, toujours rien. Je commençais à m'inquiéter et décidais d'en parler a mon gynéco. Après quelques tests, il me dit que tout va bien, que je ne devrais avoir aucun problème pour avoir des enfants, que peut- être le problème viendrait de mon ami. On y avait même pas penser.

Donc on prends rendez-vous chez un urologue et là c'est la cata, 2 semaines après les examens, nous recevons les résultats, Jérôme souffre d'azoospermie, ses petits soldats ne sont pas très nombreux et très peu mobile. On est perdu d'autant plus qu'on vient de s'installer en Allemagne, loin de ma famille, je suis complètement perdue. Mais l'urologue nous dit qu'il n y a qu'une solution possible, c'est l'I.C.S.I mais qu'il faut qu'on soit mariés.

Nous sommes en février 1996 et nous entreprenons les démarches nécessaires et le 5 octobre 1996, nous nous marions. Ensuite, commencent les injections, ponctions, en tout nous avons fait trois I.C.S.I.

La première juste après notre mariage, on a eu trois embryons mais aucun n'a survécu à l'insémination, la deuxième fois c'était en juin 1997 et là, deux embryon mais mon état physique et moral s'étaient dégradés, c'était devenu très dur et quand au téléphone, le centre m'a annoncé que c'était encore négatif, je me suis effondrée. Heureusement, Jérôme était là, il me soutenait comme il pouvait, alors que lui il souffrait aussi dans son coin, sans jamais rien laisser paraître pour ne pas m'inquiéter.

Après ça, on a décidé de laisser passer l été et nous sommes partis en vacances nous changer les idées.
Nous avons repris le traitement début septembre. A nouveau 5 semaines d'injections, une ponction début octobre avec de nouveau trois embryons, puis l insémination et 10 jours après, il faut téléphoner pour connaître le résultat mais je m'en sens pas la force, c'est ma belle-soeur qui appelle et quelle surprise d'apprendre que c'est positif.

Le médecin me dit de passer le lendemain car il décèle quelque chose de pas normal dans la prise de sang. Je sais maintenant que je suis enceinte, je ne dors pas de la nuit car j'ai peur de ce que va m'annoncer le médecin. Le lendemain, je me rends chez mon gynéco, il décide de pratiquer une échographie, et voilà dans l'écran, on aperçoit un oeuf, il m'annonce que tout va bien, je vais avoir un bébé, je suis aux anges.

Rendez-vous est pris dans 15 jours. Mon gynéco fait encore une écho et surprise, il y a bien un oeuf mais à l'intérieur, deux petits coeurs battent à l'unisson, Le médecin me regarde et avec un sourire, me dit : "Madame, félicitations, vous attendez des jumeaux." J'en reviens pas, je téléphone a Jérôme pour lui annoncer la nouvelle, il est super content.

A partir de là, pas d'efforts inutiles, beaucoup de repos, mon gynéco était très gentil, Jérôme toujours aux petits soins pour moi. Mon ventre s'arrondissait et prenait la forme de la terre.
C' est avec deux semaines d'avance, le 1er juillet 1998 que mes princesses sont arrivées en bonne santé, de grands yeux bleus, prêtes à découvrir le monde. Aujourd'hui, Marion et Morgane ont bientôt 4 ans, vont à l'école, parlent français et allemand car nous vivons toujours en Allemagne, et sont nos rayons de soleil, leurs rires emplissent notre appartement.
Jérôme et moi même pensons à leur donner un petit frère.

J'espère que ce message apportera un peu de courage aux couples qui traversent des difficultés pour avoir un enfant, il ne faut jamais baisser les bras, rien ne vaut le sourire d'un enfant, le plus cadeau de la vie.

Roselyne


Septembre 2003

Tout d'abord, bonjour à tout le monde et surtout à Viviane et Vincent que nous ne remercierons jamais assez pour ce formidable site.

Je me présente, je m'appelle Roselyne et mon mari Jérôme, nous avions déjà témoigné en 2002, là c'est une petite mise à jour.

Dans le précèdent témoignage, nous vous parlions de faire un autre bébé, après la naissance de nos jumelles en 1998, qui ont bientôt 5 ans. Donc, en début d'année nous avons pris rdv au même centre de médecine assistée que pour nos filles, vu que nous habitons toujours en Allemagne. Notre premier rdv a eu lieu le 28 février, le médecin a dit qu'on pouvait commencer tous de suite, vu que nous avions eu déjà des enfants avec cette méthode (i.c.s.i) donc dès le mois de Mars j'ai commence les piqûres, mon corps répondait assez bien au traitement, à part de désagréables maux de ventre, mais rien de très grave.

Le 18 Avril, c'était la ponction, je ne sais pas pourquoi jetais super angoissée, pourtant je l'avais déjà fait, mais j'ai toujours eu peur des anesthésies, à mon réveil mon mari était déjà a mes côtés, le médecin est arrivé un quart d' heure plus tard, et nous a dit qu il y avait 6 ovocytes, j'etais un peu déçue d'en avoir si peu, surtout que le médecin m'avait dit que je répondais bien au traitement. Nous sommes rentrés a la maison et on devait téléphoner 48 h après pour voir s'il y avait des embryons, on essaye de penser à autre chose, mais ces deux jours ont été très longs.

Puis le 20 avril je téléphone au centre, et on me dit qu'il y a trois embryons, je saute de joie, j'y croyais pas, rdv pris pour le lendemain pour l insémination. Ce jour-là, j'y suis allée toute seule car mon mari n'a pas pu venir à cause de son travail. Quand je suis rentrée à la maison, j'ai essayé de ne pas trop changer mes habitudes, car je ne voulais pas inquiéter mes filles, à qui nous n'avions rien dit. Pendant quinze jours, j'ai guetté le moindre signe, la moindre douleur, il y a même des jours où je pensais que mes règles allaient arriver. Une horreur, c'est vraiment long 15 jours.

Le 2 Mai au matin, je suis allée faire ma prise de sang, je devais téléphoner au centre vers 14 h pour connaître le résultat. Donc a 14 h j'essaye une première fois d'appeler, mais apparemment la ligne est saturée, j'essaye toutes les 5 minutes, mais à chaque fois c'est occupé, il est bientôt 14h30 et j'ai toujours pas mes résultats, je m'énerve, moi qui suis pourtant de nature très calme. Ma belle-soeur qui est à mes côtés prend le combine du tel et me dit reste calme, on va arriver à les joindre, elle compose a nouveau le numéro de tel, et cette fois ça sonne, elle me repasse donc le combine. Je demande à la secrétaire de me passer mon médecin et la pendant cinq longues minutes, j'ai droit à la musique, décidément il font tout pour m'énerver. Enfin, mon médecin répond et me dit bonjour Roselyne j'ai vos résultats sous les yeux, apparemment c'est bon, il faudra venir me voir dans dix jours pour voir l'évolution. Je raccroche et j'en reviens pas, ça a marché à la première tentative, moi qui m'était préparé à en faire au moins quatre. Mon mari et moi avions décidé que nous ne nous acharnerions plus, vu que nous avions déjà une énorme chance d'avoir nos filles.

Dix jours après, je vais voir le médecin et à l'écho on aperçoit une poche, il me dit et bien cette fois il n'y en a qu'un, (nous avions fait le transfert des trois embryons pour augmenter nos chances), je dois dire que je suis soulagée. Mon médecin dit de revenir le voir dans quinze jours mais que pour l'instant tout se déroule bien. Je reviens donc quinze jours après et à l'écho on voit un petit embryon et déjà un petit coeur qui bat. Non c'est sûr je ne rêve pas, j'arrive à peine à y croire.

A partir de là, le médecin me dit de prendre rdv avec mon gynéco habituel et de le tenir au courant pour la suite des événements. Je prends donc rdv pour la semaine d'après avec mon gynéco, j'en suis à la 6ème semaine, mon gynéco dit que tous va bien et qu'il faudra que je vienne le voir toutes les deux semaines pour un petit contrôle. Durant la 8ème semaine, je suis de nouveau chez mon gynéco, à l'écho, j'aperçois mon petit haricot, le gynéco me fait même entendre les battements de son coeur, tout va bien. A la 10ème semaine, à l'écho mon petit haricot va bien, il a bien grandi depuis la dernière fois.

Plus tard, mon gynéco commence à faire une tête bizarre et me dit là il y a quelque chose en regardant de plus prêt, on découvre une autre poche avec à l'intérieur un petit embryon. Malheureusement il n'y a pas de rythme cardiaque. Je suis en larmes, pourquoi ne l'a t-on pas vu plus tôt, Mon gynéco me dit que ça arrive très souvent dans les grossesses gémellaires, que des fois on ne les découvre que vers la 16ème semaine. Je me sens perdue et j'ai peur maintenant pour mon bébé. Le médecin me conseille de rester calme, que la nature fait bien les choses, que la poche va se résorber toute seule, que je ne verrais rien.

Rdv est pris 5 jours après pour un contrôle, et la poche est bien partie, d'un côté, je suis soulagée, mon bébé va bien mais en même temps, je n'arrive pas à comprendre. Tout le monde me dit ça arrive voilà tout. Pour moi c'est encore un coup dur. Aujourd'hui j'en suis à la 12ème semaine de grossesse et tout se passe bien, nous l'avons annoncé à nos filles qui sont super contentes. Bien sûr, une préférerais un petit frère et l'autre une petite soeur mais bon c'est bien connu les jumeaux sont jamais d'accord.

Je vous promets de vous tenir au courant pour la suite. En attendant, je vous souhaite à tous de très bonnes vacances et surtout bonne chance à tous les couples qui en ce moment se battent pour tenir dans leurs bras le fruit de leur amour. J'espère que mon témoignage vous apportera quelques réponses.

Bisous de Roselyne


Février 2004

Tout d'abord, je souhaite à tout le monde une BONNE ANNEE 2004, puisse t elle vous apportez tous le bonheur et peut-être la joie de realiser vos voeux les plus chers.

Je me presente je m appelle Roselyne et mon mari Jérôme, j'ai déjà témoigner deux fois sur ce site, la premiere fois en 2002 et la deuxième fois en 2003. Nous habitons toujours en Allemagne.

Je vous avez promis de vous tenir au courant suite à mon deuxième témoignage.
Notre petit Julien est né le 09 Janvier 2004, après une grossesse sans complication, il est arrive avec un peu de retard, nous l'attendions pour le 2 janvier, mon gynéco m'a dit de laisser faire la nature, de ne pas provoquer l'accouchement, qu'il y avait des grossesses de 41 semaines voire 42. Donc, je lui ai fait confiance, j'ai attendu, tous les deux jours je devais faire une échographie et comme le bebe aller bien, eh bien on a tout simplement attendu que notre petit bonhomme se décide enfin a montrer son bout du nez. Aujourd hui nous sommes les heureux parents de trois enfants, la route a été longue et des fois très difficile mais quand on regarde nos filles et maintenant notre petit garcon, on se dit qu'on a eu beaucoup de chance.

J'espere du fond du coeur que les couples qui traversent encore ces moments difficiles auront plus de chance cette année, toutes mes pensées vous accompagnent.

Bisous.

Roselyne & Jérôme


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.