La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Catherine & Olivier - (France - juin 2003)

Bonjour tout d'abord je voudrais vous remercier pour ce site formidable!

Je viens regulièrement depuis longtemps sur ce site sans avoir oser témoigner, je me lance aujourd'hui!

Je m'appelle Catherine et mon mari Olivier, nous sommes mariés depuis bientôt 4 ans et nous vivons l'amour parfait enfin presque.... Tout commence en janvier 1998, j'arrive à décider mon cher et tendre de l'arrêt de toute contraception! Je ne prenais la pillule depuis 2 ans suite à un problème de multiovulation, ce qui m'avait fait dire à l'époque, on a des risques de grossesse multiple!

Donc janvier 1998, arrêt de la contraception, je savais que ça ne marchait que très rarement le premier mois! Un an passe, je vais chez une gynéco à cause de problème de mycose à répétition et je lui fais part de mes craintes d'hypofertilité et elle me répond "Vous savez, la meilleure preuve de la fertilité, c'est la grossesse" comme si je ne le savais pas!
Mais je ne m'inquiète pas, je me dis que l'on ne fait peut-être pas ce qu'il faut, avec toutes ces mycoses, les calins...

2 ans passent et là, je commence à consulter, donc courbes de températures, prise de sang échographies... Tout se passe bien, apparemment j'ovule bien! Après ça le medecin prescrit un spermogramme à mon chéri. Là, il a vraiment du mal, il a mis un an avant d'aller le faire, périodes difficiles dans le couple! Un an après, le verdict tombe, Oligo-Asthéno-Tératospermie.

Notre medecin nous envoient donc au centre de PMA du CHU de Nantes! Le 10 juillet 2001, le jour de nos 2 ans de mariage. Là, elle me demande de faire un hystérosalpingographie, apparemment adhérence au niveau des ovaires, le liquide passe mal! D'où coelioscopie le 30/10/2001. Un début d'endométriose et une trompe droite bouchée, mais le gynéco me dit, on l'a refaite, prenez 3 mois pour la méthode naturelle, et on commence les IAC.

Février 2002 début de la première IAC, mars 2002 IAC, avril 2002 IAC, mai 2002 IAC. Moral au plus bas Rendez-vous avec notre spécialiste qui nous dit que ma trompe droite n'est peut-être pas débouchée et que les resultats de spermogramme ne sont vraiment pas bon. Donc en route FIV ICSI en octobre 2002. Stimulation parfaite, à l'écho 12 follicules, ponctions le 13/11, 12 ovocyutes de ponctionnés, 8 matures et resultat des courses 1 Embryon. Mes ovocytes étaient de mauvaise qualité. le 27/11 test négatif. 6 longs mois à attendre pour recommencer le ttt!

Avril arrive enfin, donc on recommence, une injection de Decapeptyl 0.1/jour pendant 15 jours, puis Purégon 200 et Decapeptyl 0.05/ jour. Ponction le 19 mai, 18 ovocytes ponctionnés, 14 matures, je suis confiante et je n'ai jamais été aussi bien dans ma tête. Le lendemain coup de téléphone 4 embryons, c'est super! transfert 2 jours plus tard, finalement, 5 embryons se sont développés, on est aux anges, 3 embryons à 6 cellules et 2 à 4 cellules, transfert de 3 embryons le 22 mai, on attend quelques jours pour voir comment les deux autres évoluent pour une éventuelle congélation! Malheureusement, les 2 ont arrêté de se developper, pas de congélation.

Test le 2 juin, positif avec un taux de 5.9, c'est pas génial, j'appelle le centre de PMA qui me dit qu'il ne faut pas espérer grossesse non évolutive!

Une claque de plus, c'est dur à encaisser, Fausse couche après plus de 5 ans d'espoirs. Mais nous arrivons à voir le côté positif de la chose c'est la première fois en plus de 5 ans que j'ai un test positif, ce sear pour la prochaine tentative dans 6 mois, je suis on ne peut plus confiante, et j'ai le moral!

Tout ça pour vous dire que j'ai eu des gros coups de cafards, de blues, de desespoirs, j'ai cru ne jamais arriver à remonter, amis je me suis trompée, je suis devenue forte et notre couple est complétement soudé! Alors à toutes celles et ceux qui dépriment, courage la route est longue mauis je suis sure qu'un jour, on aura le bonheur d'être parent!

Merci à ceux qui auront le courage de nous lire! Bonne chance

Catherine & Olivier


Janvier 2004

Bonjour.

Donc après l'echec de la FIV de mai, nous voilà repartis pour la 3ème.
Début septembre, je revois mon spécialiste, qui me dit qu'il faut absolument que je perde du poids. Donc régime, je perds 9 kg entre le 1 septembre et le 10 novembre. entre temps, j'ai commencé mon traitement en octobre, nouvelle ponction le 12 novmbre, 10 ovocytes qui ne donneront que 4 embryons, tranfert de 3 embryons le 15/11 et nouvel echec le 26/11. L'horreur, j'y croyais tellement cette fois-ci.

Depuis, j'ai fait mon chemin et j'ai pris une grande decision, je me lance dans l'adoption et je suis heureuse! Les annonces de grossesse autour de moi ne m'affectent plus, je me sens bien. je me suis tout de même reinscrite pour une ICSI en mai, mais je ne sais pas si je vais la faire, je continue mon régime pour perdre encore 8 kg, l'avantage c'est que maintenant, je me sens mieux dasn mon corps. je vous embrasse et vous souhaite un joyeux noel.

Catherine


Mars 2004

Bon voilà, après notre FIV ICSI négative du mois de novembre, je vous écrivais que j'avais fait un grand pas et que j'étais prète à me lancer dans l'aventure de l'adoption. Mon mari voulait attendre le mois de janvier pour envoyer la demande d'agrément. Résultat de la dernière FIV le 26 novembre, prise de sang négative et règles...

Le 17 janvier ne voyant toujours pas mes règles arriver, depuis le 26 novembre, et ayant quelques malaises, nausées, je me décide à faire un test.... Il s'avère être positif tout de suite! Un miracle, le miracle de Noël, je suis enceinte ! Bien sûr, je fais des pieds et des mains pour avoir une écho, pour être sûre !
1ère écho le 31 janvier, bibou est bien là, il mesure 2 cm et son petit coeur bat bien.
2ème écho le 26 février, il a grandit et mesure 6.5 cm, il n'arrête pas de bouger, c'est le bonheur.

Je suis actuellemnt dans ma 14ème semaine d'amménorhée, soit 12ème semaine de grossesse, bébé est prévu pour le 03 septembre 2004. Après 6 ans d'espoirs, 4 IAC et 3 FIV ICSI, le miracle s'est produit sous la couette, le 12 décembre 2003.

Je vous souhaite à toutes de nous envoyer un message comme celui là, et j'espère que ça vous aura redonner du baume au coeur! Courage, la route est longue mais c'est génial!

Catherine


Avril 2004

Donc, voilà, c'était juste pour vous faire part de notre joie. Nous avons eu l'écho des 22 SA hier, et tout va bien, le bébé est en parfaite santé, pas très gros, tant mieux, et c'est un petit garçon, il a bien tout montré; c'est déjà un exhibitionniste!

Voilà, je vous envoie tous mes voeux de bonheur et surtout de courage dans cette route vers la maternité!

Catherine


Novembre 2004

Bonjour

Et ben ça y est, le 03 septembre est né notre fils Maugan, il est parfait, enfin, c'est un bébé magnifique. Ca nous a changé la vie, Maugan est un bébé très demandeur de calin et ne laisse pas beaucoup de répit à ses parents, il veut toujours les bras... mais ce n'est pas grave, on fait plein de calins comme ça. Nous sommes aux anges et je vous souhaite à tous un petit ange comme ça.

Courage.

Catherine & Olivier


Févtier 2009

Notre fils est né en septembre 2004 et nous étions comblés. Nous souhaitons lui donner un petit frère ou une petite sœur, alors on se remet vite au travail, dès juin 2005 lors de mon retour de couches après l'allaitement. Rien n'arrive, je refais des examens, nous retentons des IAC en septembre, octobre 2006 et février 2007, Toutes négatives. nous retentons une FIV en juin 2007, on obtient 10 ovocytes, qui donneront 8 embryons dont 6 d'excellente qualité. Transfert de 2 le 07/06/08, négatif. 4 ont été congelés. Je recommence traitement pour TEC, mais mon corps ne réagit pas bien mauvaise vascularisation de l'utérus, traitement aspegic et autre pendant plusieurs mois et transfert embryons congelés le 15 mars 2008. Négatif.

Je veux faire une pause car j'attends une reconversion professionnelle, j'ai passé un concours et je suis admise ainsi que la prise ne charge de la formation et de mon salaire par le Fongecif pendant de septembre 2008 à juillet 2009.

J'entre en formation en septembre, on met notre projet bébé entre parenthèse pendant quelques mois, je ne prends pas de contraception, ( depuis 1998), mais on évite d'avoir des rapports aux moments fatidiques. Le 05 décembre 2008, test de grossesse positif, on est fou de joie, mais j'ai de l'appréhension par rapport à ma formation et le fongecif. Je passe une échographie le 30/12 et tout va bien, je suis à 8 SA. Je repasse une échographie en urgence à 10 SA à cause d'un saignement et là tout est parfait, juste un petit décollement sans gravité, mais comme je suis en formation d'aide soignante, la gynécologue préfère m'arrêter jusqu'à l'échographie des 13 SA, le 04/02. Je perds 3 semaine de formation, mais c'est pas grave, c'est bébé avant tout. Ce jour-là, j'oublie de signaler au médecin que je suis de rhésus négatif. Lorsque j'y pense, je me dit que c'est trop tard et que de toute façon elle avait mon dossier, puis je suis prise de panique le 26.01, je m'imagine avoir tué mon bébé, j'appelle le docteur qui me dit que ce n'est pas grave, qu'on verra à l'échographie du 04/02, mais qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir, j'exige quand même une vérification par prise de sang de la non présence d'agglutinine irrégulière. Confirmé, le 28/02 pas de fabrication d'agglutinine, je suis rassurée et sereine, je n'ai pas eu de saignements depuis la dernière échographie et j'ai l'impression de sentir bébé bouger.

Le 04 février arrive, nous allons à l'échographie le cœur léger, (notre fils était au courant, il était présent à l'échographie d'urgence des 10 SA et le médecin lui avait donné une photo du bébé mais il n'était pas là le 04/02). Nous passons en salle d'échographie, le médecin met la sonde sur le ventre et là, je comprends de suite quelque chose ne va pas, le cœur de bébé s'est arrêté le 26/01 comme par hasard. Nous sommes effondrés et notre fils a été très secoué.

J'ai rendez vous le 10/02 pour l'évacuation et je n'ai pas un bon accueil, je suis seule, [...) ce fut très difficile.

Je vais reprendre ma formation, j'ai manqué 1 mois, je ne serai pas diplômée en juillet et je n'aurai pas mon bébé en août, un été pourri en perspective. Enfin, je serai diplômée en octobre. Voilà, je ne sais pas si je serai de nouveau enceinte et ça c'est très dur.

A bientôt

Catherine.


Leur écrire

Pour les termes médicaux, nous vous invitons à consulter le lexique.