La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Mary & Laurent - (France - décembre 2001)

Chers amis,

Nous nous permettons de vous appeler amis, car vous êtes le seul site qui nous paraissait connaître le problème.

Notre histoire ressemble sans doute à beaucoup d'autre... nous sommes mariés depuis 2 ans, mais nous nous sommes rencontrés il y 6 ans. Dès notre mariage, moi, Mary, 25 ans, j'ai arrêté ma pilule. Après 2 ans et une courbe de température normale, mon mari, Laurent 32 ans a fait un spermogramme qui a décelé une azoospermie "sévère". Le résultat dans la bouche de l'urologue que nous avons rencontré: "Vous n'avez aucune chance de mettre votre femme enceinte, aucune autre femme d'ailleurs. Mais ne déprimer pas!!!". Voilà ses propres mots, qui résonnent encore dans notre tête. En plus de son manque de tact, et de son humour franchement décalé, il m'a rejeté de l'affreuse nouvelle de mon mari, et ne m'a donné qu'une seule réponse à toutes mes questions sur l'insémination avec donneur: "vous devez maigrir, car dans votre état, vous ne pourrez pas supporter une grossesse!!!". Il est vrai que je souffre d'obésité depuis mon enfance, mais mon gynécologue, m'a dit qu'en surveillant mon alimentation donc mon poids pendant ma grossesse, il n'y aurait pas de problèmes.

Voilà où nous en sommes...
C'est peut être un peu en pagaille, mais nous attendions tellement de ce spécialiste, que nous avons été très déçu, surtout sur son arrogance... Maintenant nous attendons un rendez-vous chez mon gynéco afin d'avoir notre inscription au CECOS de notre région.

Merci, chers amis, de prendre le temps de nous lire, et de nous répondre.
@ +

Mary et Laurent


Juillet 2002

Coucou à tous et merci de vos nombreux soutiens (surtout de Anne !!!),

Voilà déja 7 mois que je ne vous ai pas donné de nos nouvelles. Un problème informatique m'en a empêché... Excusez moi !!!

Alors depuis la dernière fois, nous sommes en bonne voie. Nous nous sommes inscrit au CECOS de Necker à Paris. Ce n'est pas le plus proche de chez nous mais c'est le premier à nous avoir reçu pour une insémination avec donneur (j'en profite d'ailleur pour lancer un appel à toute personne étant déjà parent et sain, de faire un don au CECOS le plus proche de chez eux, afin d'aider les personnes dans notre cas, merci ). En parallèle je me fais poser un anneau gastrique pour me permettre de maigrir et régler une fois pour toute le problème de mon obésité. Tous les examens que m'a fait faire ma gynécologue de Necker, sont bons et très encourageants, "les paperassses"sont remplient et l'attente n'est plus très longue...

Nous avons donc bon espoir de faire une insémination en novembre (croisons les doigts!!!), magrès nos interminable et nombreux voyage à Paris nous avons vraiment le moral et nous y croyons plus que jamais. Par peur de la déception (tout de même), nous avons anticipé et fait une demande d'agrément pour une adoption depuis mars.

Tout ça nous permet de tenir et de nous forger face à tous ces gros ventres qui poussent autour de nous!!! J'espère que nous vous donnerons des nouvelles très bientôt, de très bonnes nouvelles...

Continuez à nous écrire, et surtout tenez le coup, faite comme nous POSITIVER la vie est un cadeau et nos enfants seront les joyaux de ce bonheur...

Mary & Laurent


Novembre 2004

Chers amis,

Tout d’abord excusez-moi de ne pas vous avoir donné de nos nouvelles plus tôt.

Je viens vous annoncer la naissance d’Ethan, notre petit garçon est né le vendredi 13 août dernier. Nous l’appelons notre petit porte bonheur.

Je vais vous raconter notre incroyable histoire pour en arriver jusque là.

Après 5 ans d’attente, l’inscription au CECOS, les documents à fournir, les consultations et les examens nous étions enfin près à recevoir le don de paillettes prévu pour nous.

Me séparant de mon centre d’insémination de 250 kms, mon médecin me fait faire une énième courbe de température, me donne un traitement médicamenteux orale et par injection Puis me demande de venir dès la chute de ma température afin d’effectuer une prise de sang puis une échographie. Evidemment elle avait oublié de me préciser qu’il fallait qu’un follicule soit mûr pour effectuer l’insémination. Donc après 3 aller retour, le 16 octobre 2003, j’ai ma première insémination. Avec mon mari les larmes nous en coulaient, nous nous voyons enfin en futur parents. Hélas 2 semaines après mes règles apparaissent et notre joie s’envole. Je reprends contact avec mon médecin, elle me rassure, me console plutôt et me « booste » pour recommencer le mois d’après. Et c’est reparti pour le ballet d’aller retour, avec des départs à 4h00 du matin pour éviter les embouteillages et être à l’heure pour la prise de sang à 8h et l’échographie à 9h. Epuisée, j’arrive seule (l’employeur de mon mari ayant refusé plus d’absence !) le 18 novembre dans le cabinet de ma gynécologue pour ma deuxième insémination. Par contre là pas de larmes, pas d’espérance. Sur le chemin du retour je chante, je révise pour passer mon permis poids lourd enfin je me cherche des occupations afin de ne pas y penser même si la canule dans mon vagin me gêne et me rappelle que j’ai à nouveau fait un essai.

Nous avons vécu 3 semaines sans en parler ou presque comme si ça nous porterait malheur si on espérait. Puis le 09 décembre après 5 jours de retard, une courbe de température stable (maintenue au dessus de 37°C) je n’ai rien dit à personne et j’ai fais un test. A la lecture (positive), je me suis effondrée en larmes. J’ai couru chez mon médecin qui me prescrit une prise de sang et une échographie. Le soir je l’annonce à mon mari avec un pyjama bébé en cadeau.

Puis la suite de ma grossesse à été un enchantement. Pas de nausées, pas de coup de blues, pas d’envie, enfin un rêve ! J’ai accouché et notre vie est toute bouleversée !!! Notre fils est magnifique, nous sommes fou de joie et complètement émerveillé de ce petit miracle.

J’ai voulu témoigné pour vous donner l’envie de poursuivre. Lorsque vous tiendrez votre enfant dans vos bras vous oublierez tous les examens, les souffrances, l’attente… Il vous fera tout oublié. Mon mari à même oublié qu’il ne l’avait pas conçu. Nous sommes donc des parents (ça me fais toujours drôle de le dire !!!) comblés et un couple stérile qui n’attend qu’une chose recommencer !!! (mais pas trop tôt quand même !)

Gros bisous à tous, surtout gardez courage et n’hésitez pas à nous contacter…

Mary, Laurent & Ethan


Mars 2006

Bonjour,

Nous sommes les heureux parents de notre petit bout de choux qui à bientôt 20 mois.

Donc nous avons décidé de renouveller l'expérience et nous sommes allés dans le centre PMA proche de notre domicile. Après avoir raconté notre parcours pour notre 1er enfant, notre interlocuteur invite mon mari à refaire un spermogramme et nous reconvoque 1 semaine plus tard. Une semaine après, il nous propose une FIV ICSI et non pas un don de sperme car il a trouvé 2 paillettes mobiles à l'examen. Nous sommes donc partis pour la grande aventure de la FIV.

Nous avons déjà en seulement 8 semaines 9 paillettes de congelées et je dois avoir une ponction d'oeuf vers mi-mai. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant des dernières nouvelles. Merci de votre soutien et à très vite.

Mary et Laurent


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.