La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Laurence - (France - septembre 2007)

Si je souhaite témoigner à mon tour, c'est pour transmettre un immense message d'encouragement et d'espoir dans ce long parcours qu'est la PMA. Notre histoire, à mon mari et moi-même est celle d'un couple atteint d'infertilité masculine secondaire. En effet, mon mari a déjà eu deux enfants d'une précédente union, sans problème et tout laissait présager l'arrivée rapide d'un enfant au sein de notre couple.

Lorsque nous décidons de vivre ensemble en 2002, nous souhaitons tout naturellement un enfant, qui bien entendu, tarde à venir. A l'époque, je suis suivie par une gynécologue qui me suggère de commencer par des courbes de température alors qu'en fait, j'ovule normalement et n'ai aucun problème (mais ça, je ne le sais pas encore) et elle me prescrit même du Clomid. Après 3 ans d'essais infructueux (entre temps, j'ai laissé tomber le Clomid), je décide de changer de gynécologue, nous sommes en février 2005, et ce nouveau gynécologue a l'heureuse idée de prescrire un spermogramme à mon mari âgé de 49 ans, lequel spermogramme se révèle catastrophique, nous sommes directement orientés vers une FIV ICSI. Nous avons de la chance car je suis suivie par mon gynécologue pour la FIV et le centre de PMA est à proximité de notre domicile. Après la batterie d'examens, le protocole est prévu pour juillet 2005, je vais avoir 30 ans, je suis encore jeune et le traitement se passe bien, mes ovaires sont bloqués en juillet et les piqûres de stimulation se déroulent en août 2005 ; la ponction a lieu fin aout 2005, 6 embryons sont finalement obtenus, 2 me sont transférés 48 heures après la ponction et les 4 autres congelés. Après les 15 jours d'attente, ma prise de sang est positive, la FIV ICSI 1 a marché, c'est de bon augure et j'entame un bon début de grossesse ; fin août, je perds un peu de sang, c'est l'un des deux embryons qui s'en va tandis que l'autre reste accroché mais à ce stade de la grossesse (un peu plus de 15 jours, ce n'est pas traumatisant) ; la première échographie a lieu fin septembre et j'attends bel et bien un seul bébé ; tout se passe bien jusqu'à ce début d'octobre où je fais une hémorragie mais là encore, la chance nous sourit car je fais juste un décollement de sac ovulaire, je dois me reposer jusqu'à la cicatrisation et courant novembre, je reprends une grossesse tout à fait normale, je bouge normalement en me ménageant tout de même ce qui me conduira à terme et en mai 2006, j'accouche une petite fille de presque 4 kilos qui fait de nous d'heureux parent. Le bilan de cette 1ère FIV ICSI est donc très bon, il nous reste en ce début d'année 2007 nos 4 embryons congelés et après une visite de routine chez mon gynécologue, je peux décider quand bon me semble la mise en route d'un second bébé.

Nous décidons donc avec mon mari d'attendre mes règles de fin avril et de commencer le TEC. Après une légère stimulation ovarienne (obligatoire même si tout va bien) et le déclenchement de mon ovulation par piqûre, le gynécologue transfère deux embryons ; je n'ai pas eu le choix du nombre car ils étaient congelés par deux, et surprise, je suis enceinte de jumeaux. Actuellement, j'entame mon 5ème mois de grossesse, tout se déroule pour le mieux même avec un enfant en bas âge, au contraire, on est davantage en forme et on mesure mieux sa chance à l'issue de ces deux grossesses.

La chance a donc été avec nous, la médecine aussi, je souligne l'importance d'un bon suivi médical et le choix de son gynécologue Actuellement, il nous reste 2 embryons congelés, nous les gardons car qui sait si un jour nous n'aurons pas envie d'un 4ème voire d'un 5ème enfant si une autre grossesse gémellaire arrivait, tout est désormais possible.

Laurence.


Bonjour

Je n'ai pas donné de mes nouvelles depuis septembre 2007, date à laquelle j'étais enceinte de deux bébés

J'ai donc su en octobre 2007 que j'attendais des jumelles suite à notre TEC de mai 2007 et tout va bien car elles sont nées en janvier 2008 à 38 semaines, c'est à dire à terme pour une grossesse gémellaire

Nous voici donc parents de trois filles en 20 mois et c'est le bonheur

Je souhaite que du positif à toutes les personnes qui sont dans l'attente

Laurence


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.