La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Chrystèle & Jean-Michel - (juin - juin 2007)

Bonjour,

Nous nous présentons Chrystèle et Jean-Michel, >nous sommes un couple marié, nous témoignons à notre tour de notre stérilité.

Nous connaissions avant notre union notre stérilité : nous présentons une infertilité rapportée à une azoospermie par agénésie épididymo-déférentielle dans le cadre d'une mutation delta F508 du gèneCFTR, autrement dit nous sommes porteurs tous les deux du gène de la mucoviscidose. Nous nous sommes engouffrés vers la médicalisation assistée à la procréation, mon mari avec plus d'enthousiasme que moi, nous avons subi toute une batterie d'examens plus éprouvants les uns que les autres, mon mari a même subi une intervention chirurgicale pour prélever des >spermatozoïdes. Il était très heureux du résultat fort encourageant. Ensuite, nous nous sommes entretenus avec une généticienne, le Professeur X, pour nous informer qu'il y avait une chance sur 4 que l'enfant conçu en fécondation in vitro (si la tentative de transfert d'embryon est probant) soit atteint de la maladie de la mucoviscidose (avec une espérance de vie très limitée).

Nous sommes encore convaincu que nous ne garderons pas l'enfant si c'est le cas, et on peut détecter la maladie à 3 mois de grossesse voire 12 semaines en pratiquant une ponction.

Pour ma part, j'ai subi la 2ème partie de la FIV-ICSI, avec ponction d'ovocytes et transfert d'embryon, la 1ère tentative a échoué, la 2ème a lieu dans 2 semaines, il me reste encore un embryon congelé.

Maintenant, je suis capable >d'accepter notre réalité : la stérilité, et celle que nous accueillerons : l'adoption. Par amour, mon mari accepte tout cela, et je lui en suis très reconnaissante. je n'ai pas encore épuisé toutes les ressources de la médicalisation mais je ne pratiquerais pas 9 FIV, j'arrêterais tout en cas de avortement thérapeutique. Chacun accepte de faire des compromis pour l'autre, moi les FIV et mon mari les démarches pour entamer une procédure d'adoption. Je désire ardemment accueillir un enfant plus encore qu'attendre un enfant biologique.

Chrystèle.

2010

Bonjour,

Nous vous avons écrit il y a 2 ou 3 ans déjà, nous étions en plein début de FIV-ICSI, j'ai constitué en parallèle un dossier d'adoption mais mon mari avait besoin de temps, il voulait venir à bout de tous les traitements. Alors, j'ai réalisé 3 ou 4 FIV-ICSI dont une qui a abouti à une grossesse extra-utérine et j'ai découvert que j'avais une trompe bouchée.

Et là, nous avons décidé de faire appel au don de sperme - par le biais d'un donneur - et là, on a connu beaucoup d'hostilité même de la part de nos familles respectives, nous avions demandé à un beau-frère s'il voulait bien être un donneur pour une autre famille pour nous donner la possibilité de bénéficier d'un don avant le délai de 18 mois (le temps d'attente pour bénéficier d'un don en France), toutes nos familles ont donné leur avis. Bref, on s'est faché avec eux pendant presque un an, en parallèle on est parti à l'étranger pour bénéficier d'un don (sur les 600 euros que coûte l'insémination, 100 euros reviennent au donneur, pour moi il ne s'agit pas d'un commerce)

Après 3 tentatives d'insémination, j'ai pu tomber enceinte, j'ai pris énormément de poids vers 6 mois de grossesse je pesais déjà 81 kilos (pour 1,63 mètres) et j'ai donné naissance à notre petite fille :

Elodie née le 1er septembre 2009 (elle pesait 3 kg 230 et mesurait 50 cm) Elle se porte à merveille.

En ce moment, j'entame ma 2ème insémination pour avoir un 2ème enfant. à bientôt, au plaisir de vous lire.

Chrystèle.


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.