La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Sophie & Jean-Marc - (France - mai 2001)

Bonjour,

Tout d'abord je tiens à remercier toutes les personnes qui ont témoigné, cela apporte un réconfort important, on se sent moins seul.

Je m'appelle Sophie, j'ai 26 ans et mon mari Jean Marc a 36 ans.

Nous nous sommes mariés en juillet 99 et nous avons décidé de mettre en route notre premier bambin 6 mois après.
En janvier 2000, j'arrête la pilule et tout est "normal" pendant 6 mois. Je remarque que mes cycles sont de plus en plus longs (de 33 à 45 jours donc déception à chaque test dee grossesse) et nous partons en vacances en pensant que toutes les conditions seront réunies pour faire un bébé.

En rentrant de vacances, pas de règles, test de grossesse négatif, 15 jours plus tard, re-test et toujours négatif. Jevais chez notre médecin de famille qui me prescrit un test sanguin. Résultat négatif.

Fin septembre 2000, je vais voir une nouvelle gynécologue (sur les conseils d'une amie), n'ayant pas trop confiance en mon ancienne.

Elle est très chaleureuse et me met tout de suite en confiance. Je lui explique le problème et elle me prescrit du DUPHASTON. Les cycles se régularisent mais toujours pas de bébé en vue.

3 mois après, le traitement étant terminé, j'espère..., mes règles ne sont pas là, test négatif, déception et je retourne voir la gynécologue accompagnée de mon mari.
Elle me dit que l'on va commencer quelques examens et me remet sous DUPHASTON. L'analyse des hormones révèle un taux de prolactine très élevé et le spermogramme est assez alarmant, oligospermie très sévère. La gynéco nous dit que l'on sera obligé d'avoir recours à la F.I.V. Elle nous refait faire des examens, moi contrôle de prolactine et mon mari nouveau spermogramme directement à l'hôpital qui s'occupera de nous.

Aujourd'hui, voilà l'état des choses :

La prolactine est redescendue (prise de sang faite dans de meilleures conditions, repos de 20mn avant et faite dans le bras sans serrer trop l'élastique pour trouver une veine).

Nous avons RDV avec un spécialiste le 1er juin à TENON et j'espère avoir de bonnes nouvelles à communiquer.

A bientôt.
Sophie


Février 2002

Bonjour,

Après tous les examens que nous avons faits, je vous fait part de notre 1ère tentative de FIV le prochain mois.

Mon mari et moi présentons tous les 2 des symptomes de stérilité. Lui, Oligoasthénospermie sévère et moi absence de cycle ovulatoire malgré que tout soit "normal".

Je suis actuellement assez stressée par cette préparation psychologique de la tentative de FIV.

Heureusement mon mari me soutient énormément à prendre confiance en moi.
J'ai peur que ça ne marche pas et des conséquences sur mon couple.

On ne peut pas s'empêcher de croire que ça va prendre et d'avoir peur que ce soit un echec.

L'hopital m'a prescrit un protocole court et je commence dans 15 jours les piqures.

Je tiens à remercier vivement les personnes pour lesquelles la FIV a marché et de le transmettre aux lecteurs de la Passerelle. On se dit pourquoi pas nous.

Nous esseyons d'être courageux tout comme vous Viviane et Vincent.

Sophie


Novembre 2003

La 1ère FIV a été un échec et j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre.

6 mois après nous avons recommencé une tentative.
Donc fin août 2002, j'ai repris les traitements et j'ai été opérée le 21/10/2002.
16 ovocytes de ponctionnés et un seul embryon de viable.
J'ai eu le replacement le 23/10/02 et je suis l'heureuse maman d'une petite Alexia née le 11/07/2003.

C'est un bonheur inexplicable après 3 ans de doutes, de désespoir puis d'espoir qui devient réalité.

Le papa et la maman sont donc comblés.

Je souhaite beaucoup de chances à tous les couples qui liront ce témoignage et il faut toujours garder espoir.

Sophie & Jean Marc.


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.