La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Estelle & Cyrille - (France - mai 2001)

Bonjour à toutes et tous,

Ce site m'a souvent réconfortée et m'a fait comprendre que beaucoup de personnes sont concernées par des problèmes d'infertilité.

Pour résumer mon histoire, j'ai été amenée à consulter mon gynécologue car mes règles étaient très irrégulières après l'arrêt de la pilule. Ceci n'était pas une surprise car j'avais déjà ces problèmes dès l'adolescence où mes règles apparaissaient tous les 3 à 6 mois. Après quelques traitements par médicaments mon désir d'enfant ne se concrétisant toujours pas, nous sommes passés aux premiers examens et courbes de températures qui ont mis à jour une absence d'ovulation. Mon gynécologue m'a ensuite dirigée vers l'équipe d'Assistance à la Procréation du CHU de notre ville. Chez mon mari on a décelé des anticorps dans son sperme et ses spematozoïdes étaient agglomérés.

Nous avons donc commencé les premières stimulations par injection de Puregon, mais plusieurs fois les stimulations ont dues être interrompues car il y avait trop de follicules en développement même après différents dosages d'injections.
Ces années ont donc été difficiles car à chaque fois l'espoir laissait place au désespoir, et les questions de l'entourage, des collègues ou amis nous demandant si on ne désirait pas d'enfants me rendaient de plus en plus nerveuse.
J'avoue qu'à cette époque la vue d'une femme enceinte ou d'un bébé m'était insupportable.

Nous sommes donc passé à la F.IV en septembre 2000 de manière à contrôler le nombre embryons implantés. Cette 1ère tentative s'est bien passée mais au premier test de grossesse au bout de 15 jours le taux de H.C.G était très faible et le suivant à 0 : donc il y avait échec de nidation.

La deuxième tentative de FIV en janvier 2001 a réussi et je suis à présent enceinte de 3 mois (1 foetus).
Dès les premiers résultats je suis restée réservée car j'avais déjà subi tant d'échecs que je ne voulais pas me réjouir trop tôt (les médecins nous ont d'ailleurs conseillé d'attendre le cap des 3 mois avant de pouvoir être sûrs de ce succès).

Les 3 ans et demi d'examens et d'échecs des traitements sont déjà effacés par ce futur bébé que nous avons tant attendu.

Je souhaite que ce message vous donne à toutes et tous l'espoir de concrétiser votre voeux le plus cher.

Estelle
Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.