La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Nathalie & Cyrille - (France - janvier 2004)

Voilà c'est en lisant tous les messages d'espoir et de désespoir que j'ai eu envie de de parler de notre expérience. Cela fait un peu plus de trois ans que nous nous connaissons avec Cyrille. En mai 2002 nous avons acheté une maison dans l'espoir de mettre vite un bébé en route. mais voilà le destin en décide autrement... Je suis porteuse d'un stimulateur pour enlever la douleur, celui-ci est tombé en panne en juillet 2002 juste au moment ou nous voulions commencer ce bébé. Je me résigne à attendre le changement de celui-ci qui se fera en novembre 2002 faute de budget auparavant. Entre temps mon dos se bloque et début novembre je suis hospitalisée, on me transfère sur paris ou on me change mon stimulateur mais mon dos me fait toujours aussi mal.

En janvier 2003 et malgré cette douleur au dos les médecins nous donnent le feu vert pour un enfant. Mon mari ayant eu un cancer à l'âge de 3 ans, il y avait 50 % de chance qu'il soit stérile. Fin janvier mon mari fait un spermogramme ; le verdict tombe le jour de son anniversaire le 07 février « Azoospermie." Pour lui c'est une catastrophe, pour moi ce n'est qu'un combat de plus et nous allons trouver une solution.

Après avoir murement réfléchi nous décidons de nous inscrire dans un CECOS en mars 2003 en vu de faire une IAD. On nous explique que le délai d'attente est de 14 mois et que si nous voulons gagner du temps il nous faut trouver un donneur pour un autre couple. Nous en parlons autour de nous et ce n'est pas facile car à chaque fois les femmes refusent en ayant le sentiment d'être cocufiée. Nous les comprenons, mais c'est dur car j'ai 37 ans et mes chances d'avoir un enfant se trouvent amoindries. par hasard, une employée de mon mari propose que son mari et elles soient donneurs. La chance arrive alors ; mais à leur second don on leur apprend qu'ils ne peuvent être donneurs car le sperme du mari se décongèle mal. Ils ne savent pas comment nous l'annoncer et nous nous pensons repartir pour 14 mois au lieu de 7. Quand nous appelons le CECOS, le médecin nous informe que notre délais d'attente pour notre première IAD reste de 7 mois car nous avons fait l'effort de trouver un donneur.

Entre temps mon mari a été opéré d'une tumeur sur un testicule sachant que le deuxième est à surveiller. Mon gynécologue nous demande si c'est le bon ou le mauvais cancer dont mon mari est atteint car dans le second cas il n'a que 5 % de chance de vivre ; il me demande aussi si je suis prête à élever un enfant seule et aussi que vu mon âge j'ai peu de chance de tomber enceinte.

Nous sommes tombés de très haut et avons décidé de demander au CECOS l'adresse d'un gynécologue. Nous sommes tombés sur une femme très compréhensive et très disponible. J'ai commencé les inséminations en octobre avec un traitement de Gonal F. Chaque mois le gynécologue me dit que j'ai une très belle glaire et que cela devrait marcher avant un an et que je suis dans les statistiques. Je trouve le temps long surtout que le traitement me rend malade et que mon mari est encore plus impatient que moi.

Si d'autres personnes veulent nous écrire, nous vous en serions reconnaissants

Merci par avance

Nathalie & Cyrille


Mars 2005

Nous sommes maintenant en mars 20005 et notre parcours pour avoir un enfant n'est pas encore terminé mais nous avançons à grand pas et ne perdons pas espoir.

Lorsque nous vous avions écrit, nous en étions à quelques inséminations, depuis j'en suis à 9 et en mars, je fais ma première fécondation in vitro. J'ai 14 follicules, ce qui paraît-il est une très bonne moyenne et le 29 mars, je vais faire ponctionner tout ce petit monde pour une réimplantation le 31 mars.

Nous avons dans le même temps demandé notre agrément pour une adoption, ce qui nous a été acordé en décembre dernier. Il nous aura fallu 7 mois de démarches administratives mais cela nous rassure pour la suite et l'avenir.

Nous pensons à toutes les personnes qui sont dans notre cas et surtout ne perdez pas espoir lorsque l'on veut quelque chose la force morale aide beaucoup.
Je vous souhaite beaucoup de courage.

Nathalie et Cyrille


Octobre 2005

Bonjour, cela fait maintenant 6 mois que nous attendons notre dernière F.I.V. Celle-ci a été programmée le 03 octobre dernier. Avec mon mari, nous avions décidé que ce serait la dernière avant de nous lancer dans un projet d'adoption en Russie. Aujourd'hui, 15 octobre à 10 jours de ma réimpalantaion de deux embryons, j'ai un taux de H.C.G dans le sang à 25. A priori, une grossesse se prépare mais mon mari n'y croira vraiment que lorsque j'aurais passé le cap des trois mois. J'attends ma deuxièeme confirmation lundi, mais après onze tentatives négatives, je commence à y croire. Ce serait un cadeau de la vie car nous venons de passer comme vous avez pu le lire dans notre témoignage de 2004 des moments difficiles. Je me répète mais surtout ne perdez jamais espoir dans la vie, tout peut arriver mais pour cela il faut être deux à vivre ce combat qui deviendra par la suite un miracle.

Je vous souhaite à tous bonne chance et j'espère vous donner bientôt des nouvelles encore plus réjouissantes.

Nathalie


Juin 2006

Je vous ai écrit il y a quelques mois pour vous annoncer que notre fécondation in vitro avait fonctionné. Aujourd'hui ma petite Clélia est née. Elle devait arriver avec l'ete mas le sort en a décidé autrement et elle a pointé le bout de son nez le 25 mars. Pour le moment, elle est en couveuse car à la naissance, elle ne pesait que 605 g pour 30 cm. C'était donc une grande prématurée de 26 semaines. Le pronostic des médecins était très réservé quand à son devenir. Mais depuis six semaines et demi ont passés, elle pèse maitenat 1kg 105g. Elle respire seule, elle est très éveillée au point que les médecins ont jugé bon de la mettre en box afin qu'elle soit plus au calme. Depuis une semaine, je la prends dans mes bras et tout se passe bien. Maintenant elle doit finir sa croissance dans la couveuse et si tout va bien elle sera à la maison pour début juillet.

Surtout ne perdez jamais espoir et ayez confiance.

Nous allons attendre un peu avant d'aller adopter son petit frère en Ukraine.

Bon courage à tous.

Nathalie & Cyrille


Mai 2008

Bonjour, voilà maintenant prsque deux ans que je n'ai pas écrit mais pour nous c'est pour vous annoncer une bonne nouvelle. Le 25 mars prochain, clélia aura 2 ans. Malgré sa très grande prématurité, elle se porte comme un charme. Il lui aura fallu 4 mois pour sortir de la néonatologie avec un poids de 2,5 kg et 43 cm. Aujourd'hui, elle mesure 76 cm pour un poids de 9 kg. C'est encore un petit gabarit mais avec ses yeux bleus et ses cheveux roux, elle fait craquer tout le monde. Cette dernière bataille sur la vie nous l'avons mené à trois et Clélia nous a donné la force de nous battre chaque jour à ces côtés. Les médecins ont osé nous dire récemment que c'est une miraculée car elle n'a aucune séquelle et parait-il qu'elle est en avance pour son âge.

Pour nous, le combat est terminé et nous avons renoncé à l'adoption car depuis la naissance de Clélia, j'ai falli mourir trois fois. Notre résolution est donc de s'occuper au mieux de notre fille tout en lui donnant un épanouissement au sein d'une crèche. Je ne ravaille pas mais tout enfant doit se sociabiliser auprès d'autres enfants. J'espère que ce dernier témoignage donera la force à d'autres personnes d'attendre et de tenir moralement.

Je serais toujours à votre écoute et surtout n'hésitez pas à me contacter car nous grâce à une personne de la passerelle, nous avons gardé espoir.

Je vous souhaite bon courage à tous et à toutes.

Nathalie


Leur écrire

Pour les termes médicaux, nous vous invitons à consulter le lexique.