La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Céline - (France - mars 2003)

Je suis en couple depuis juin 1996 et notre désir d'enfant est arrivé en juin 1997, pour nos 1 an, mais nous allons bientôt fêter nos 7 ans et ce bébé n'est toujours pas là !!!!

Nous décidons d'arrêter la pilule donc en juin 1997, et nous partons en vacances pleins d'espoir dans la tête, et puis les mois passent et repassent et toujours rien. Ma gynécologue décide d'effectuer un spermogramme avant tout autre examen : sperme de très bonne qualité puis le 9 novembre 1999 (c'est une date qui marque) elle décide de me faire un examen et là verdict : trompes bouchées, elle m'oriente vers un spécialiste. Prise de RDV.....et FIV. nous voilà partis dans l'inconnu, qui paraît très compliqué mais heureusement avec un médecin qui explique clairement et qui prend le temps de répondre à nos questions. Le moral au beau fixe nous commençons notre 1ère FIV, 8 ovocytes 2 embryons de très bonnes qualités, transfert et échec. J'encaisse mieux que mon mari qui y croyait.

Donc seconde FIV, j'y crois un peu plus mon mari moins, 4 ovocytes 2 embryons 2 transférés et échec. J'ai le moral à Zéro, mon mari me soutient (heureusement qu'il est là).

Je me dis on y arrivera jamais, les enfants ce n'est pas pour nous du moins pas pour moi car c'est ma faute. mon mari est toujours là pour me soutenir, je vais même lui dire que s'il veut je lui redonne sa liberté que je suis incapable...et qu'il peut prendre n'importe qui elle au moins elle saura lui donner un enfant....

Nous commençons notre troisième FIV, le moral à zéro, 10 ovocytes (plus que la dernière fois) 7 embryons, 6 retenus, 3 transférés, 3 congelés. Echec pour le transfert donc un mois après on tente les congelés transfert des 3 embryons et échec à nouveau. vous imaginez le moral, nous arrêtons tout nous partons un mois en vacances et puis nous prenons RDV dans un autre centre cette fois à Toulouse, sur un coup de tête. en fait le hasard à bien fait les choses car c'est un centre très important en PMA, biologiste réputé...enfin nous verrons si nous aurons de la chance jusqu'au bout. Différents examens sont effectués (biopsie, test de greffe...) afin de chercher pourquoi les embryons ne tiennent pas. nous sommes contents car nous avançons et ils découvrent une infection importante ce qui divise les chances par 5 de nidation, l'embryon dans l'utérus est détruit en fait par l'infection.Un traitement est alors effectué puis re biopsie afin de vérifier si l'infection a disparu ok c'est bon. Puis ils me demandent de perdre du poids suivi par une endocrinologue du centre qui vérifie cholestérol, thyroïde... de ce côté là tout va bien. Je perds donc mes 5 Kg en trop et là je suis à J2 de mon cycle à J10 je dois commencer une prise de médicament jusqu'à J24 et J25 décapeptyl......

Nous sommes contents d'avoir changé de centre, enfin ils ont été cherchés la cause de nos échecs maintenant nous verrons. J'ai envie d'y croire mais j'ai peur....

Je vous souhaite à tous du courage et merci à ce site qui nous permet de nous sentir moins seul.

Céline


Janvier 2005

la 1ère FIV dans ce nouveau centre s'est soldée par un échec, moral à zéro...puis on a pris le temps de vivre, mon mari voulait arrêter tous les traitements, mais j'avais encore envie de tenter. Physiquement, je supportais les traitements donc on retente. Nous voilà repartis pour notre 5ème FIV, protocole court (31/01/04 : 1ère injection, transfert le 13/02).

Puis les 14 jours d'attente, entre temps je change de boulot...et là le miracle, le plus grand des bonheurs arrive, nous avons réussi, je suis enceinte. Notre Bonheur s'appelle Ana, elle est née le 26 octobre 2004.

Je vous souhaite à tous ce bonheur et ne désespérez pas, continuez.

Céline

 


Leur écrire

Pour les termes médicaux, nous vous invitons à consulter le lexique.