La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Anne & Emmanuel - (Suisse - septembre 2002)

Un grand merci pour vos témoignages qui donnent beaucoup d'espoir.

Mon mari et moi sommes mariés depuis juillet 99 et nous avons très vite désiré fonder une famille. Nous avions 25 et 34 ans.

En décembre 99, j'ai eu des douleurs vives dans mon utérus et j'ai dû me rendre aux urgences. Le gynéco sur place m'a dit que peut-être j'avais une endométriose, mais qu'il n'y avait pas de difficultés particulières. Les douleurs étaient menstruelles. Réponse banale, puisque ça faisait déjà plus de 10 ans que j'avais des douleurs aigues à chaque fois que j'avais mes règles.

Un an après cette épisode, je me suis retrouvée à l'hôpital pour une coelioscopie. La gynéco que j'étais allée voir après plus d'une année d'essai pour concevoir un enfant, avait tout de suite pris les choses en main. Le résultat de la coelioscopie était pour moi sans surprise : endométriose. C'est à partir de ce moment là que le parcours du combattant à commencé.

Un gynéco spécialisé en traitement de stérilité a pris le relai. Nous avons tenté une première I.A en mars 2001 et j'y croyais très fort. ECHEC.

Puis une deuxième...une troisième...un quatrième...une cinquième...une sixième...Echec sur échec. Moral à zéro. Entre temps, le gynéco avait posé un autre diagnostic, celui d'une dysovulation.

Fin février 2002 se terminaient les IA et mon mari et moi avions décidé d'essayer la FIV. Le médecin était aussi de cet avis. En avril, j'étais hyperstimulée : injections tous les jours pendant 15 jours - j'avais déjà fait des injections lors des IA. Mon ventre était douloureux, j'étais pas très bien., mais remplie d'espoir. 13 follicules, 10 embryons congelés.
Le premier transfert a eu lieu fin avril...J'espérais, j'espérais...10 jours ont passé et les règles sont arrivées. DECEPTION.

Mais, j'ai rebondi comme à chaque fois. Entre temps, nous avons commencé les démarches pour adopter et eu notre agrément en juin 02. Puis deuxième transfert ce mois ci...et toujours rien. C'est dur, très dur. Je me tape la tête contre les murs. Nous arrêtons les traitements pour nous tourner vers l'adoption. Mais les démarches me semblent tellement longues.

Tout me semble long. Si vous avez adopté, comment cela s'est-il passé pour vous? Ca nous intéresse. Merci.

Anne & Emmanuel


Mai 2003

Après un parcours long, difficile et douloureux pour avoir un enfant, nous nous sommes tournés vers l'adoption en décembre 2001. Dans quelques semaines, nous partons pour la Colombie chercher notre petit bout'd'chou et nous sommes si heureux. La lumière au bout du tunnel...

Avec du recul, je ne regrette pas tous les traitements que j'ai fait. Il fallait que je passe par là pour aussi pouvoir dire stop un moment donné, non seulement parce que j'ai eu le sentiment que je maltraitais mon corps, mais aussi parce que j'étais épuisée.

Aujourd'hui, je suis en forme, heureuse et confiante pour l'avenir.

Bon courage à tous !

Anne


Novembre 2003

Pour faire suite à nos aventures, nous voilà parents d'une petite fille de 4 mois que nous sommes partis chercher en Colombie, à Bogota. Nous sommes HEUREUX et enfin comblés de cette adoption merveilleuse. Notre petite fille est un ange. C'est une bonne nouvelle que nous voulions vous partager et ainsi clore le malheureux chapitre de l'infertilité.

Bon courage à tous !

Anne et Emmanuel


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.