La passerelle, Informations et Recueil de témoignages sur la stérilité

Alice - (France - février 2002)

Bonjour à toutes et à tous !

Tout d'abord un grand bravo à vous Viviane et Vincent pour votre site fantastique qui me permet enfin de me confier.

Je m'appelle Alice, j'ai 28 ans.
Mon mari et moi-même désirons un enfant depuis un peu plus de 2 ans.

Mais voilà, comme trop (et malheureusement de plus en plus de couples) aujourd'hui, nous sommes confrontés à la stérilité. La cause est d'origine masculine : oligoasthénothératospermie (numération et mobilité réduites des spermatozoïdes). Après avoir passés tous les examens nécessaires, et après avoir longuement patientés nous allons enfin entamer notre première fécondation avec micro-injection (ICSI), en mars prochain.

J'aimerai avoir le témoignage de personnes qui sont passées par là (hyperstimulation ovarienne, ponction d'ovocytes, transfert, taux de réussite, réaction en cas d'echec...). Nous appréhendons beaucoup les jours à venir, mais nous essayons d'être confiants. Nous désirons tellement cet enfant !

Grosses bises et bon courage à tous. Alice.


Mai 2002

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous donne de mes nouvelles suite à ma 1ère ICSI : je viens de subir le transfert de l'unique embryon qui a accepté de se développer en culture !!!!! C'est une grosse déception, après un traitement (début mars) de 33 piqûres de Décapeptyl, 11piqûres de Gonal F, 3 échographies et 4 prises de sang : 9 follicules se sont développés (sans kyste). La ponction des ovocytes a eu lieu sous anesthésie locale (cela a été légèrement douloureux) et 8 ovocytes ont été prélevés (dont 6 ovocytes mûrs) . On m'avait dit que ce n'était pas mal, mais malheureusement lorsque je suis revenue pour le transfert, 1 seul embryon s'était développé (beau, mais 1 unique embryon !!!!), c'est largement en-dessous des taux de fécondité nous a t-on dit, mais les gynécologues n'ont pas d'explications à nous fournir. Evidemment, pas de congélation possible et donc tout sera à refaire dans de nombreux mois.

Je sais aussi que pour l'instant nos chances d'avoir un bébé sont réduites, infimes et c'est très dur à vivre... J'attends cependant la quinzaine de jours fatidiques... à venir.

Je vous embrasse tous et vous souhaite bonne chance dans vos tentatives.

A bientôt,

Alice.


Octobre 2002

Bonjour à toutes et à tous,

Je réactualise enfin mon témoignage pour vous dire que notre 1ère ICSI a échoué : notre seul embryon n'a pas tenu !

Depuis, nous avons réalisé une 2ème tentative qui s'est aussi soldée par un échec : les doses de Gonal F ont été aumentées (200 ml/U) mais la durée des piqûres et la fréquence des prises de sang et des écho ont été identiques au protocole précédent.
La ponction s'est très bien passée, elle a donné 9 ovocytes (soit 1 ovocyte de plus), 7 ont été mis en culture et ont donné 3 embryons. On nous a donc proposé de réimplanter ces 3 oeufs (avec réduction embryonnaire si les 3 bébés tenaient). Malheureusement, aucun d'entre eux n'a tenu, j'ai eu mes règles 3 jours avant la prise de sang (avec un taux de 9 U/l en Béta HCG plasmatique), ce qui nous a valu de refaire la prise de sang 2 autres fois car le taux ne baissait pas.

Voilà, nous allons donc reprendre rendez-vous avec le biologiste pour essayer d'analyser la cause de ce nouvel échec... toujours est-il que notre taux de fécondité est noté "très faible" à chaque essai !

J'espère qu'un jour aussi, nous vous annoncerons une bonne nouvelle...
En attendant, bon courage à tous, merci pour vos témoignages d'encouragement et encore grosses bises à Viviane et Vincent pour leur site fantastique.

Alice.


Mai 2003

Je me permets de revenir vous tenir au courant de l'évolution de notre parcours puisque je l'espère, un bébé pointera son petit nez au mois d'octobre prochain...

Suite à nos deux premiers échecs d'ICI, nous avons décidé de faire un petit break : nous avions réalisé 2 tentatives en 3 mois à peine (avril et juillet 2002) et je pensais que le fait de ne pas avoir d'emploi fixe me créait aussi des soucis supplémentaires.

Puis, 6 mois plus tard (janvier 2003), nous étions décidés à refaire une nouvelle tentative, on ne voulait pas attendre trop longtemps. La démarche était toujours la même : 33 jours de Décapeptyl et 11 jours de Gonal F (augmenté à 250 U contre 150 pour la 1ère tentative). Mais cette fois, j'ai commencé le traitement au 20ème jour du cycle et non plus dès le début de mes règles : pour améliorer les chances de fécondation, selon les médecins.

Mais contrairement au 2 autres fois, j'ai réussi me faire suivre dans ma ville pour tout ce qui concernait les prises de sang et les différentes échographies tout le long du traitement, en envoyant régulièrement les rapports aux médecins qui me suivaient depuis le début des essais (c'est une équipe très compétente et fort sympathique). Je ne suis retournée les voir que l'avant veille de la ponction. C'était beaucoup mieux : moins de stress (car le centre PMA est quand même à 150 km de chez moi).

La ponction s'est très bien passée (comme les 2 autres fois) et 8 ovocytes ont été prélevés.

Le jour de la réimplantation, on nous a annoncé que 4 embryons avaient tenu et les médecins nous ont demandés ce que l'on souhaitait : 1,2,3 ou même 4 embryons à transférer. Notre choix a été vite fait : on souhaitait réimplanter les 4 (puisqu'à la dernière tentative de 3 embryons réimplantés, aucun n'avait tenu ! ), et ce malgré mon âge : 29 ans.

Après 15 jours d'angoisse (surtout les 3 derniers jours), la prise de sang s'est avérée positive et à la première écho, on nous a annoncé une grossesse gémellaire... mais 1 mois 1/2 plus tard, un des embryons avait disparu, sans que je ne m'en rende compte.

Évidemment, nous sommes toutefois très très heureux car je porte aujourd'hui un petit bébé (je suis aujourd'hui à + de 4 mois de grossesse) et tout se passe très bien (aucune nausée, aucun symptôme...), juste mon poids à surveiller un peu car je mange bien.

J'ai aussi, depuis peu, trouvé un CDI en tant qu'adjoint administratif. Alors que mon avenir paraissait si incertain, "la roue a tourné" et enfin, je peux me dire que moi aussi, je peux profiter de la vie, avoir le droit au bonheur tout simplement...

Alors je voulais, à vous aussi, vous souhaiter beaucoup de courage dans vos différents parcours et vous dire qu'il faut y croire même si, je le sais, ce n'est pas toujours facile. Mais la victoire est au bout...

Je remercie encore Viviane et Vincent pour leur site exceptionnel et je vous dis à bientôt. Bises.

Alice


Décembre 2003

Bonjour à toutes et à tous. Je viens vous donner de mes nouvelles, après quelques mois bien occupés.

Ma grossesse s'est très bien déroulée. Mon bébé était resté en siège et mon gynécologue a tenté de le faire se retourner, sans succès, au début du 9ème mois. 3 jours plus tard, j'ai perdu les eaux et une césarienne m'a permis d'accouché d'une petite fille prénommée Fantine, le 7 octobre dernier (avec 3 semaines 1/2 d'avance).

Je voulais encore vous dire de garder espoir, même lorsque les tentatives se succèdent... et vous souhaiter à tous beaucoup de bonheur.

Bien sûr, merci infiniment à Viviane et Vincent pour m'avoir permis de témoigner et pour tous vos messages de soutien dans ces moments si difficiles.

Bises,

Alice.


Juin 2006

Bonjour,

Je viens vous donner de mes nouvelles.

Nous avons voulu nous relancer dans les traitements un peu plus d'un an après la naissance de notre fille (octobre 2003) issue de 3 ICSI. Nous avons repris contact avec notre centre PMA en début d'année 2005 et refait différents examens (spermogrammes, contrôles sanguins, rendez-vous avec le biologiste).

La 1ère ICSI a donné 4 ovocytes (très peu à côté des dernières tentatives car la ponction avait été faite trop tôt ou trop tard), 3 ont été mis en culture et ont donné 3 beaux embryons dont 2 m'ont été transférés mais n'ont pas tenu. L'échec est évidemment plus facile à vivre quand on a la joie d'avoir à côté de soi une puce de 15 mois. Nous avons laissé passer les 3 mois de repos exigés par notre centre puis j'ai recommencé un nouveau traitement en juin 2005. Cette fois on a obtenu 9 ovocytes (8 mûrs) qui ont donné 3 nouveaux embryons, tous réimplantés. Le 4 août c'est le bonheur, mon test est positif.

Le 9 août, je demande à faire une échographie précoce pour être rassurée sur ma grossesse : on m'annonce qu'un embryon est bien accroché. Je suis ravie. Le 5 septembre, je fais une nouvelle échographie contrôle et là, surprise, j'attends des jumeaux ! Une poche avait dû se cacher derrière l'autre 1 mois auparavant. Ma grossesse se passe très bien : pas de nausées, juste un peu de fatigue le 1er trimestre et une balance qui affiche + 19 kilos à 36 semaines d'aménorrhées. Je n'irai pas plus loin car comme pour ma fille, je perds les eaux et la césarienne a lieu le 20 mars :

Tom (3 kg 130) et Lison (1 kg 980) voient le jour pour notre plus grande joie.

Lison estimée à 2 kilos 1 mois avant la naissance était en souffrance dans mon ventre car son placenta ne jouait plus son rôle , il était temps que j'accouche car elle aurait continué à perdre du poids… Comme quoi la nature fait bien les choses.

Comme vous pouvez vous en douter, nous sommes aujourd'hui une famille comblée par nos 3 enfants et arrêtons là la PMA.

Ce témoignage pour vous dire encore que rien n'est perdu, il faut s'accrocher et y croire.

Je vous souhaite à tous le même bonheur.

Une pensée toute particulière à Viviane et Vincent qui nous ont permis de se sentir moins seuls, d'être épaulés. Bravo encore pour votre forum : je ne manquerai pas d'y revenir régulièrement et espère avoir de vos nouvelles sur le site.

Je vous embrasse tous et vous souhaite beaucoup de courage.

Alice.


Leur écrire

Tous les mots colorisés en orange ou mauve vous renvoient au dico.